« Lac de Haute Savoie – et deuxième lac de France après le Bourget en Savoie –, le lac d’Annecy est l’un des lacs les plus propres du monde », peut-on lire sur le site Tourisme-annecy.net, la plateforme mettant notamment l’accent sur le faible taux de pesticide ou de substances chimiques comme le phosphore ou le nitrate, mais aussi sur une visibilité à 14 mètres. Ce lac d’origine glaciaire, alimenté par plusieurs cours d’eau des montagnes alentour, est en tout cas un espace privilégié pour plusieurs activités nautiques, comme le canoë, le kayak, la descente en rafting, le stand-up paddle ou encore la promenade en bateau.

Les activités sportives nautiques

Les activités sportives nautiques vont bon train sur le lac d’Annecy, quelle que soit la saison. Nombreux sont les vacanciers à ne pas résister à l’envie de faire du canoë sur le lac, qui est au demeurant apprécié pour sa proximité avec la nature. Familles, couples ou groupes d’amis en profitent pour découvrir la beauté du lac en toute liberté, n’étant dérangésque par le bruit des pagaies et de la coque effleurant l’eau.

On profite aussi du lac pour s’adonner au ski nautique, qui est l’une plus anciennes activités pratiquées sur des plans d’eau calmes. Les possibilités sont nombreuses à Annecy et le cadre des plus agréables.

D’autres apprécieront aussi la baignade dans ce qui est considéré comme le lac le plus pur d’Europe. Les baigneurs s’en donnent à cœur joie depuis plusieurs plages autour du lac, d’autant que celui-ci est réputé pour la qualité de son eau.

Le kitesurf attire aussi de nombreux adeptes. Le sport se pratique les jours de grand vent. Cette activité impressionne autant les débutants que les plus aguerris. Elle requiert en tout cas une bonne maîtrise pour pratiquer sur le lac d’Annecy.

Pour découvrir le lac d’Annecy d’une manière insolite, on peut par ailleurs opter pour une plongée. L’activité est rafraîchissante et constitue une expérience inouïe autant pour les plongeurs aguerris que pour les curieux qui souhaiteraient s’y initier – la ville compte de nombreux clubs qui proposent des cours de plongée, y compris et notamment pour les novices.

D’autres activités sportives attendent les vacanciers sur ou autour du lac Annecy. On peut notamment citer le stand-up paddle, la balade en gyropode, la pêche, la descente en rafting…

 

Le kayak ou le canoë sur le lac d’Annecy

La promenade en bateau de croisière ou la location de pédalo figurent parmi les possibilités qui s’offrent aux familles ou aux couples d’amoureux, ou encore aux groupes d’amis, qui profitent de l’été ou du printemps à Annecy et plus particulièrement, sur ou autour de son emblématique lac. Mais les plus sportifs choisissent le canoë ou le kayak, des alternatives populaires aux croisières ou aux pédalos. D’autres encore optent pour le stand-up paddle (SUP), ou combinent cette activité avec le kayak.

« Proche de la nature et de l’eau, permettant d’évoluer rapidement et en toute tranquillité – le kayak est silencieux, à la différence du pédalo –, le kayak est une façon très agréable de profiter du lac et ce, dès les premières chaleurs – à partir de mai-juin », indique le site Tourisme-annecy.net. La même plateforme met notamment l’accent sur le « plaisir de glisser sur les flots » et de prendre le large « en quelques coups de pagaie ».

Dans la pratique, la majorité des vacanciers choisissent de longer le rivage – des bouées délimitent la zone. Cela leur permet d’apprécier la rive et les fonds marins, et surtout de profiter du calme qui règne à quelques dizaines de mètres seulement du bord.

Quelques enseignes sont installées sur les pourtours du lac et proposent de louer des kayaks. Ce sont, pour la plupart, les mêmes commerçants qui proposent d’autres activités aux vacanciers : location de pédalos ou de vélos, mini-golf près de la plage, campings, clubs de sports nautiques…

Les kayaks proposés sont en plastique dur, dotés d’une roulette pour les mettre à l’eau ou de poignées de portage. Deux adultes et un enfant peuvent monter sur ces petites embarcations. Les passagers embarquent sur des sièges moulés sur le canot, et renforcés par un petit siège en tissu.

Equipées de rames à chaque extrémité, les pagaies facilitent la navigation. Mais cette caractéristique, on la doit surtout à l’importante largeur du kayak. L’embarcation s’apprécie par ailleurs aussi pour sa stabilité et le fait qu’elle dispose d’une carène bien étravée. Au fond, il suffit de ramer pour que le kayak file droit sur le lac.

« Ces embarcations légères permettent de découvrir le lac depuis les flots », indique le site Tourisme-annecy.net, ajoutant par ailleurs que « les pratiquants chevronnés choisissent de naviguer à la limite de la bande de rive : suffisamment loin de la plage et des baigneurs et en toute sécurité, suffisamment loin des embarcations à moteur qui fendent les eaux du milieu du lac. »

Les passagers placent leurs papiers ou appareils (téléphone, appareil photo…) dans la bonbonne étanches de ces petits canots. Le port de gilet de sauvetage est, bien sûr, obligatoire. Notons au passage qu’il est impératif de savoir nager à minimum – ce qui explique d’ailleurs que la place réservée à l’enfant est le plus souvent vide. A noter enfin que pour une excursion ou une balade réussie, il est nécessaire d’emporter des équipements tels qu’une bouteille d’eau, des lunettes, une casquette, une serviette de bain, un maillot de bain ou encore un crème solaire.

La balade en bateau sur le lac d’Annecy

La promenade en bateau figure parmi les activités prisées des vacanciers sur l’une des plus grandes voies navigables de France. Les visiteurs apprécient autant la pureté et la transparence de l’eau du lac que la beauté de la mosaïque de paysages alentour, en particulier les montagnes ou les vallées que l’on peut aisément apercevoir depuis un bateau.

Le lac d’Annecy et les paysages alentour

La fonte des glaciers des Alpes, qui a commencé il y a environ 18 000 ans, est à l’origine de la formation du lac d’Annecy. Celui-ci est alimenté par les cours d’eau des montagnes environnantes, à savoir le Laudon, la Bornette, l’Ire, l’Eau morte et le Biolon ; à cela s’ajoute le Boubioz, une importante source située sous le lac. L’eau du lac se déverse à l’extrémité, dans le Thiou, qui serpente la vieille ville d’Annecy et, après s’être jeté dans le Fier et avoir emprunté les Gorges du Fier, finit dans le Rhône.

Plusieurs montagnes connues entourent le lac d’Annecy, notamment le massif des Bauges à l’ouest (Roc des bœufs et le Semnoz), le massif des Bornes à l’est (les Dents de Lanfon, la Tournette et le mont Baron accolé au mont Veyrier). La vallée des Faverges se situe, elle, au sud du lac. Au nord, l’agglomération d’Annecy s’étend sur une plaine autrefois marécageuse, jusqu’aux collines de Poisy et de la Balme de Sillingy.