Le département de l’Ariège en région Occitanie est composé de plusieurs communes. Saint-Girons en est une. Celle-ci est aussi la capitale du Couserans. Avec Pamiers, elle forme les deux sous-préfectures de l’Ariège sachant que la préfecture est la commune de Foix. Cette commune est aussi une ville intéressante et exceptionnelle en matière de tourisme. Elle dispose de plusieurs attraits qui intéressent chaque année des touristes locaux et des touristes étrangers. Plusieurs visiteurs y viennent pour admirer ces attractions touristiques, d’autres passent par cette localité pour arriver jusqu’aux Pyrénées ou bien pour atteindre l’Espagne.

Localisation de Saint-Girons

Saint-Girons fait partie des territoires français qui se trouvent au pied des Pyrénées. Elle est sise au cœur d’un bassin, à proximité de différents reliefs, dont une montagne, des plaines et des coteaux. Plusieurs cours d’eau passent également par cette commune dont le Lez, le Baup et la rivière de la vallée du Salat. Elle représente donc un carrefour de la zone.

Saint-Girons est aussi un point de contact pour les vallées de la montagne. C’est un croisement entre la montagne et la plaine, la vallée de la Garonne et Toulouse dans la partie nord.

Mais Saint-Girons, c’est également le juste milieu entre l’Atlantique et la Méditerranée. Depuis des siècles, elle est l’un des passages de la route du sel qui passe par le pied des Pyrénées. Désormais, la cité fait partie des lieux sur le trajet qui relie la Catalogne espagnole et la partie sud de l’hexagone via les tunnels de Cadi et de Puymorens.

Que faire et que voir à Saint-Girons ?

Lors d’un passage de quelques jours ou d’un long séjour dans cette localité, on peut faire plusieurs activités et visiter divers lieux et monuments importants. Parmi les plus intéressants, il y a des édifices religieux comme l’église Saint-Girons ou l’église Saint Valier. On peut aussi y trouver d’autres monuments historiques comme le monument construit en l’honneur d’Aristide Bergès, le monument aux morts de la Première Guerre mondiale, le monument à la mémoire d’Oscar Auriac et Jean Auriac ou encore le Palais de Justice.

Si on sort de la ville, on peut arriver à la vallée de Bethmale et au col de la Core. On ne peut pas rater le lac de Bethmale quand on arrive à cet endroit. C’est un lieu charmant mais qui est aussi propice à diverses activités comme la baignade ou encore la pêche.

Si on poursuit la route en prenant la D618, on peut passer par le Col du Portet d’Aspet et atteindre Castillon ou Bordes sur Lez. Sur le chemin, on a l’occasion de voir de près des villages pittoresques et authentiques qui accordent un charme particulier à ce territoire.

Comme activité, on n’a pas besoin d’aller loin de la ville pour en trouver. A proximité de cette cité, on peut trouver des parcs pour paintball ou encore des centres équestres.

On peut aussi faire un tour dans le cœur de la cité pour faire une découverte culinaire dans ses meilleurs restaurants. C’est une belle occasion pour mieux connaitre les spécialités gastronomiques de la zone et les produits du terroir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *