Accès

À partir de Toulouse, emprunter l’autoroute vers Carcassonne, Narbonne et Montpellier. Prendre ensuite la route vers Foix et Andorre à environ 20 km après le péage. Passer par Pamiers, le tunnel de Foix, jusqu’à Tarascon-sur-Ariège. Prendre la route de droite qui mène à Vicdessos, passer par Niaux et l’ensemble de la vallée. À l’entrée de Vicdessos, prendre le chemin de gauche vers Goulier jusqu’au « stade de Neige ». Là, on peut trouver un parking et y laisser sa voiture.

Randonnée

On quitte le parking et on emprunte « la piste » à gauche des remonte-pentes. On passe par le côté droit après environ 30 minutes de marche. On passe à côté d’un replat creusé d’un petit lac.

On y trouve un sentier qui monte droit vers l’arrêté. Mais on le déconseille. Il est trop raide et donc trop difficile. On doit plutôt partir à gauche et prendre un sentier montant. On arrive sur une route qui mène vers le sentier balisé de jaune. On passe par une route de terre venant de gauche et on emprunte le sentier de la crête qui descend du pic Sarazi sur le côté droit.

Suivre alors le pinacle vers la gauche et le haut. On arrive enfin au pic de Sarrasi perché à 2213m après environ deux heures de marche. On y trouve un beau pin, un chemin un peu rocheux, et une pente finale lisse et très raide. Si on effectue la randonnée par temps de neige, on risque de ne pas voir le sentier qui aborde le pic Sarrasi par un détour vers la gauche. Ce sentier permet d’éviter le raidillon.

Depuis le pic, on peut poursuivre la route emprunter la crête à main droite. On ne quitte pas le sentier. Sur certains passages, il faut se pencher et marcher à quatre pattes pour éviter de se glisser. Garder cette position est indispensable au passage du Créneau d’Endron quand il y reste un névé.

Dans le cas où il reste encore une corniche de neige, on doit passer au large. Cela permet d’éviter tout glissement et toute chute qui pourrait être fatale. On peut avoir l’impression de toujours monter jusqu’au sommet d’Endron. Une fois arrivée au sommet, on peut admirer la superbe vue et tout le panorama inégalable. Au total, la montée dure entre 3 heures et 3 heures et demie.

Pour le retour, on reprend les mêmes sentiers. Il est également possible après le pic Sarrasi de prendre la crête débonnaire vers le nord/nord-est qui mène au pic du Garbié de Brésoul. On doit poursuivre sur un sentier assez oblique jusque dans les pâturages raides. On descend ensuite jusqu’au parking du départ. Malgré la raideur des pentes, les herbes permettent de bien tenir la route.

Ce périple est aussi assez long. C’est une randonnée plutôt réservée aux adultes et aux personnes ayant une bonne capacité physique. Avant même de quitter le parking au départ, il faut bien vérifier son approvisionnement en eau et en collation. On risque d’être à court d’eau en chemin et ainsi de réduire ses forces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *