Accès

On prend la route vers Tarascon sur Ariège. On emprunte le chemin vers Ax les thermes puis on prend à droite pour atteindre la vallée du Vicdessos. On passe par Vicdesssos et Auzat pour arriver jusqu’au village de Marc. Prendre sur la droite une route en épingle qui conduit au bourg de l’Artigue. On y trouve un stationnement pour parquer la voiture. Il se trouve juste après la centrale électrique. On est déjà à 1180 m d’altitude à cet endroit. Ce lieu est également le point de départ des randonnées vers les pics d’Estats et du Montcalm mais aussi de la randonnée vers le refuge du Pinet.

Randonnée (environ 7 heures aller et retour)

On fait une petite marche de quelques centaines de mètres avant de trouver le parcours pour le refuge du Pinet. Un sentier ombragé se trouve ensuite sur la droite. Il conduit à un logis privé. On passe à côté puis on atteint une bifurcation. On emprunte le chemin de servitudes qui mène aux granges ruinées de la Pyere. On peut profiter de l’occasion pour admirer les cascades du ruisseau d’Estats qui se trouvent à gauche. On traverse un ravin et une zone rocheuse jusqu’au ruisseau de l’Artigue. Une passerelle permet de passer sur l’autre côté de la rive à droite. On continue la montée jusqu’à ce qu’on arrive à côté de la cascade de Brogne de Bouquière. Pour arriver aux orris de Mespelat, on doit traverser des pâturages. On trouve ensuite une gorge et on continue sur la rive droite. Après un plat herbeux d’un petit cirque, on atteint les orris de Légunes d’en bas. Après une bonne vingtaine de minutes de marche, on atteint le côté haut des orris des Légunes là où se trouve l’orri le plus imposant.

On reprend les routes après quelques minutes de pause pour admirer ce paysage. Le sentier passe par un croisement de plusieurs petits ruisseaux. On y trouve le ruisseau du lac de Montestaure. Là on peut facilement se perdre, il faut donc faire attention. On doit rester rive droite qui normalement prend de l’altitude dans les herbages. De loin, on peut apercevoir une profonde faille et une cascade de ruisseau de Montestaure. On garde le cap en direction de celle-ci. Il y plus loin un sentier cairné qui chemine en lacet sur la bordure droite de la faille. On doit contourner le mamelon au niveau du déversoir du lac. Dans un effondrement de minéraux formant une sorte de cuvette encaissée, mêlant dans le paysage un espace herbeux propice au pique-nique, on peut enfin trouver l’étang de Montestaure. Si on a envie d’avoir une première vue de l’Espagne à partir du port de Montestaure et du Cap de Broate, on peut poursuivre la randonnée. On peut aussi s’arrêter là pour savourer le calme, se reposer et faire quelques clichés. Le chemin du retour est ensuite le même. On revient juste sur ses pas.

Comme on peut faire un petit bivouac sur le lieu, il faut apporter les approvisionnements qu’il faut. Cette randonnée peut se faire en famille, entre amis ou en amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *