Ariège est certainement l’un des départements français qui disposent le maximum de lacs ou d’étangs dans son territoire. Parmi les lacs qu’on puisse y trouver, il y a le lac de Montbel. Celui-ci se trouve entre deux communes, dont Léran et Montbel. C’est un lac artificiel créé en 1985. Il relie les départements de l’Aude et de l’Ariège. Sa surface du plan eau est de 550 hectares et sa capacité maximale est de 60 millions de m3.

Bref historique

C’était dans les années 70 que les administrations locales ont commencé à étudier la construction du barrage qui fait partie du lac de Montbel. Mais le projet n’a début qu’en 1982. Une sécheresse sur le lieu et de longues études d’impact sur le milieu ont poussé la réalisation des travaux qui ont duré 2 ans.

À l’époque, les travaux ont couté 22 millions de francs à l’administration. Ce qui équivaut à 3,4 millions d’euros actuellement. C’est l’Institution Interdépartementale de l’Aménagement du Barrage de Montbel ou IIABM qui gère ce lieu. Cet organisme regroupe trois départements fondateurs du projet dont la Haute Garonne, l’Aude et l’Ariège.

Deux anciennes fermes ont été englouties lors de la réalisation de ce grand œuvre, dont Rey. Celle-ci est devenue une sorte de petite île au milieu du lac.

Description

Le lac est alimenté par les eaux venant de l’Hers-Vif. Il s’agit d’un fleuve qui passe dans la zone. On a fait une dérivation située juste à la descente du Pyeratà l’extrémité départementale Ariège-Aude. À partir de ce détournement, on peut prélever un débit maximal de 10 m³/s, la quantité qu’il faut pour nourrir le lac et le barrage.

En outre, pendant la saison des neiges, le lac emmagasine aussi les eaux récupérées des fontes. Elles permettent d’irriguer le Lauragais et la plaine ariégeoise. Elles soutiennent aussi les débites estivaux et automnaux de l’Hers-Vif qui permettent d’irriguer environ 28 000 hectares de terrain.

Pour accéder à ce site, il faut prendre le chemin qui mène vers Leran. On doit s’arrêter à environ 3 kilomètres avant d’atteindre cet endroit puis prendre la petite route de droite. Elle permet d’arriver sur les rivages du lac.

Boucle de 4 h, sans difficulté

En général, les balades qui incluent le lac Montbel dans les itinéraires passent par des villages comme Baylards ou encore Montbel. À travers ces périples, on peut non seulement apprécier le barrage et le lac, mais aussi avoir une belle vue du massif de Tabe.

Lors de la visite de cet endroit, il y a déjà des balises sur les sentiers de randonnées. Il suffit de les suivre pour connaitre les zones qu’on puisse visiter ou non. Ils laissent voir non seulement le lac, mais aussi des lieux qui sont inclus dans le site comme les petites forêts de pins, la ferme aquacole même si celle-ci n’est pas ouverte à la visite et les villages qui se trouvent dans les environs.

Chaque visiteur de ce site incluant le lac Montbel est libre de se faire accompagner par un guide professionnel ou bien de faire seul cette villégiature. Dans tous les, il est toujours conseillé de prendre tous les renseignements nécessaires concernant ces lieux avant d’y aller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *